Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/voxpopuli/www/config/ecran_securite.php on line 317
EDVIGE : SOURIEZ, VOUS ÊTES FICHÉS. - vox-populi.net

Accueil > Rive droite, rive gauche > EDVIGE : SOURIEZ, VOUS ÊTES FICHÉS.

EDVIGE : SOURIEZ, VOUS ÊTES FICHÉS.

mardi 22 juillet 2008, par Miss Achtar, Nathalie Mauerhofer

EDVIGE est un fichier policier de surveillance qui a pour objectif de ficher les citoyens français ayant des activités sociales, politiques, associatives ... bref tous les Français qui prennent part à la vie de leur nation, autant dire que ça va faire du monde ! Il est vrai que dans notre petit hexagone, on pensait, naïvement peut-être, que notre bonne carte d’identité suffisait...

Petit rappel historique


De provisoire et limitée aux franges nomades de la population, la carte d’identité devient permanente et généralisée en septembre 1921. Le Préfet de police du département de la Seine, Robert Leullier, institue une carte d’identité de Français. La carte remplace l’ancienne pratique qui exigeait la présence de deux témoins pour de nombreuses démarches afin de limiter les fraudes et de faciliter les contrôles de police et administratifs.
Le 27 octobre 1940, le Maréchal Pétain décrète que « tout Français de l’un ou de l’autre sexe, âgé de plus de seize ans, ne peut [désormais] justifier de son identité [...] que par la production d’une carte d’identité, dite “carte d’identité de Français“ » dans la vague des mesures de contrôle de la population par l’État français.
À partir de 1942, la mention « Juif » est apposée, le cas échéant. La carte d’identité est effectivement délivrée et généralisée à partir de 1943.
Comme de nombreuses autres lois, elle n’a pas été abolie après-guerre. Elle a été amendée par décret en 1955, qui institue « une carte nationale certifiant l’identité de son titulaire [avec] une durée de validité de dix ans ». Elle était à l’époque considérée comme un moyen de contrôle des français d’Algérie.
Elle est resté de la même forme depuis 1995, année de l’apparition de la carte d’identité « infalsifiable ». Mais on parle désormais d’une nouvelle carte d’identité électronique (ou à puce) qui doit se mettre en place.
Le projet d’institution de cette nouvelle carte d’identité nationale électronique sécurisée (INES), a été lancé en 2003 par le ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy. INES fait appel à la biométrie. Suite aux nombreuses résistances auquel il a donné lieu, le projet INES est actuellement suspendu. [1]
Lors de son histoire, la carte d’identité a rarement été l’objet d’une volonté de changement important sauf deux fois : avec Pétain et récemment avec Sarkozy.
De nos jours, ce fameux papier est délivré à toute personne de nationalité française qui en fait la demande, sans condition d’âge. Il est valable dix ans, mais, même périmé, il permet à son titulaire de justifier de son identité sur le territoire national, à condition que la photographie soit ressemblante. Depuis 1955, les Français n’ont plus l’obligation de détenir une carte d’identité.

Le projet EDVIGE

 [2]
Cependant cette pièce officielle ne dit pas tout de vous...
Aux yeux du ministère de l’intérieur, elle ne s’immisce pas assez dans votre intimité. Qu’à cela ne tienne ! Grâce au décret gouvernemental publié dans le journal officiel du 1er juillet 2008, la police et les renseignements généraux pourront avoir accès directement à VOUS : vos fréquentations, votre comportement, vos déplacements, votre appartenance ethnique, votre vie sexuelle, vos opinions politiques, philosophiques, religieuses, vos appartenances syndicales et associatives... et tout cela pourquoi ? Au cas où, de mésaventure, vous porteriez atteinte à l’ordre public !

Quel rapport, me direz-vous, entre votre délit de fuite, votre amie, votre carte du parti communiste et votre passion pour les chats ou la plongée sous-marine ?
AUCUN. Vous avez raison.

En revanche, au gouvernement, ils sont de plus en plus indiscrets tout de même ! A force de fouiner dans la vie privée des gens, nous allons finir par croire que ce sont de petits satyres voyeurs et vicieux qui dirigent la République Française...
Car on peut légitimement se demander à quoi vont servir réellement ces renseignements et s’il est justifiable qu’une autorité politique ou civile ait le droit d’ingérence sur l’intimité de l’individu...

Pour conclure, voici deux citations de notre icône nationale, notre Marianne Catherine Deneuve, qui laissent à réfléchir...
Aujourd’hui, marchons-nous réellement dans le bon sens ?

"J’ai toujours résisté à la momification. A l’exception du buste de Marianne : j’ai trouvé ça sympathique car c’était un sondage populaire et puis la République, c’est important pour moi. Je trouvais bien qu’une femme comme moi, pas mariée et ayant eu des enfants hors mariage, symbolise la Française."
Catherine Deneuve, Les Inrockuptibles 1996

"Au moment où Brigitte a été choisie pour personnifier Marianne, ce buste correspondait bien à l’image qu’elle avait à l’époque : celle d’une femme pulpeuse, ronde, sexy. La France elle aussi avait probablement l’esprit plus léger, en ces années-là. C’eût été ridicule de la représenter avec un pull à col roulé... Comme c’eût été ridicule de me sculpter le buste dénudé. Cela ne correspond pas à mon image, plus classique."
Catherine Deneuve, citée dans Jours de France 1988

Contre le fichier EDVIGE, signez la pétition.

Pour aller plus loin :
Après Edvige, Cristina... un vrai Safari
_
Creative Commons License
Cet article et ses dessins sont mis à disposition de tous sous un contrat Creative Commons.


[1Source : Wikipédia

[2Exploitation documentaire et valorisation de l’information générale : EDVIGE fichera les identités, adresses (électroniques comprises), comportements, déplacements, relations, opinions politiques et religieuses, appartenances sexuelles, ethniques, syndicales et associatives des personnes "susceptibles de porter atteinte à l’ordre public", ou qui jouent "un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif". La différence avec l’ancien fichier (papier, et régionalisé) des RG ? Le fichage commence dès l’âge de 13 ans, et comme il sera informatisé, sa consultation sera grandement facilitée pour l’ensemble des policiers et gendarmes habilités.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.